Passés-Présents. Mémoires, traces et trauma de la dictature dans les arts au Chili

Journée d’étude

14-15 septembre 2023

Bibliothèque l’Alcazar – Auditorium | Marseille

Cinquante ans après le coup d’État du 11 septembre 1973, comment ce traumatisme historique continue-t-il de hanter la création artistique chilienne ?

Depuis les ressources de la littérature, du théâtre, du cinéma, de la danse et des arts visuels, les artistes interrogent les relations de la société chilienne avec son passé dictatorial, ainsi que les traces d’une conflictualité qui persiste dans le présent. Médiatisant les violences et les crimes de la dictature, les difficultés du deuil, de l’exil et d’une identité fragmentée, depuis la fin de la dictature en 1990 la production culturelle chilienne met en évidence et réélabore les conditions tronquées de fabrication d’une mémoire collective.

Ces journées d’études s’inscrivent dans le contexte des événements organisés à Marseille entre le 9 et 17 septembre pour commémorer les Cinquante ans du coup d’État.

Comité d’organisation

Mathieu Corp, Maître de conférences, Aix-Marseille Université, Centre Aixois d’Études Romanes (CAER)

Roberta Garieri, Doctorante Université Paris 1, Bibliotheca Hertziana – Max Planck Institute for Art History

Mathilde Niati, Doctorante Aix-Marseille Université, Centre Aixois d’Études Romanes (CAER)



Cite this blog post
rgarieri (2023, September 4). Passés-Présents. Mémoires, traces et trauma de la dictature dans les arts au Chili. Transregional Latin America Network. Retrieved May 22, 2024, from https://doi.org/10.58079/t9t4

You may also like...

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search